"Prof à la gomme ?" Par Aurélien Alvarez

« Jeudi dernier, le magazine Envoyé spécial pointait la pénurie d’enseignants à l’occasion d’un reportage montrant comment un journaliste de la rédaction a pu être engagé sur un poste de contractuel sans aucune qualification.

Devenir prof de maths en quinze jours, avec un faux diplôme et en sachant à peine faire une mutiplication ? C’est tout à fait possible comme le montre cette enquête de Paul Sanfourche, Julien Ababsa, Karim Annette et Olivier Gardette, diffusée dans Envoyé spécial le 3 novembre dernier. En effet, chaque année, ce sont
25 000 contractuels qui sont recrutés en urgence via Pôle emploi, les petites annonces...

“Tel que vous me voyez, je ne suis pas très rassuré”, confie Paul Sanfrouche avant de donner le premier cours de maths de sa vie. Il faut dire que pour le journaliste d’Envoyé spécial, 3 fois 8 font… soit 32, soit 21 ! Qu’il se rassure, on a connu des ministres de l’Éducation nationale tout aussi à l’aise avec les tables de multiplication... [1].


Notre journaliste devient professeur de mathématiques à partir de la minute 9. Pour une réponse de la ministre sur la problématique soulevée par ce reportage, c’est à partir de la minute 26.

En attendant de disposer à nouveau d’un vivier de professeurs formés et passionnés par leur métier, vaut-il mieux laisser des classes sans enseignant ou recruter des candidats aux compétences douteuses ? Attention, il y a un piège... il n’est pas sûr qu’il y ait une réponse moins mauvaise que l’autre à la question... » Aurélien Alvarez

Source : images.math.cnrs.fr

Sites favoris Tous les sites