Réponse à « Du mésusage de l’histoire et des archives » Gilles Morin, 20&21 - commentaires