La pétition contre le Protocole de Londres

Langue française : CHRONIQUE D’UNE MORT ANNONCÉE.

Le protocole de Londres est un traité qui vise à supprimer la traduction des brevets d’invention. Il a été signé, en 2001, par une majorité de pays de l’Europe du Nord, mais la plupart des pays latins (Espagne, Portugal, Italie, Grèce) et l’Autriche, entre autres, ont refusé de le signer.
À l’origine, quelques multinationales françaises, appuyées par la direction du MEDEF (et non la totalité du MEDEF), ont exercé une pression sur les divers gouvernements successifs, relayant une exigence formulée, il y a une dizaine d’années, par l’Office américain des brevets qui avait déclaré « Il faut que le monde entier comprenne que l’anglais est LA langue en matière de propriété industrielle ». Elles ont trouvé un soutien inespéré en la personne de M. Christian PIERRET, secrétaire d’État à l’Industrie dans le gouvernement de M. Lionel JOSPIN. Le but annoncé était de réduire les coûts de dépôt d’un brevet européen pour augmenter le nombre de dépôts nationaux, le but avoué étant tout simplement que ces multinationales réalisent une économie substantielle.

Voir en ligne : La suite de la pétition.

Sites favoris Tous les sites