Le "Lagardère Paris Racing"

« Dans les cent pages de l’annuaire des membres du Lagardère Paris Racing se côtoient toutes sortes de personnalités. Leurs points communs : habiter exclusivement les quartiers les plus bourgeois de Paris (en tête, loin devant, le 16e arrondissement, suivi des 7e, 8e, 6e, 17e et 15e arrondissements), ou les communes chics des Hauts-de-Seine (Neuilly, Saint-Cloud, Boulogne, Levallois-Perret, Puteaux) et des Yvelines (Le Vésinet, le Chesnay, Chatou…), et s’inscrire souvent en famille. Les patronymes à particule sont légion. Au Racing, les politiques (Dominique de Villepin, Corinne Lepage, l’ancien médaillé olympique de sabre et ex-ministre des sports Jean-François Lamour…) partagent courts de tennis et piscine olympique avec les grandes familles de l’industrie (les Dassault, Bolloré, Pineau-Valencienne, Riboud, Arthus-Bertrand, Bettencourt et autres Lagardère, dont l’héritier, Arnaud, est devenu gestionnaire des lieux), les dirigeants d’entreprise (Christophe Cuvillier, PDG de la Fnac, Marc Ladreit de Lacharrière, du groupe financier Fimalac, Matthieu Pigasse, codirigeant de la banque Lazard…), les producteurs ou réalisateurs de cinéma (Alain Terzian, Xavier Giannoli, Valeria Bruni-Tedeschi…), les gens de plume (Patrick Modiano, Jean-Loup Dabadie) ou de télévision (Bernard de la Villardière, Patrice Duhamel, Alexandre Adler, Alexia Laroche-Joubert…). » Pascale Krémer

Précisions... : 6 600 euros de droit d’entrée. Plus 1 600 euros de cotisation annuelle par personne.

Source : article de Pascale Krémer, La bourgeoisie parisienne défend son pré carré, lemonde.fr, le 27/06/10.

Voir en ligne : La bourgeoisie parisienne défend son pré carré.

Sites favoris Tous les sites