Ralliement de Lagarde à la directive "hedge funds" défendue par la Commission et le Parlement européens.

« Selon des informations parues dans le quotidien financier Financial Times, un accord paneuropéen sur la directive "hedge funds", un texte controversé qui prévoit l’octroi d’un "passeport" aux gérants de fonds spéculatifs et de fonds d’investissement issus de pays tiers pour commercialiser leurs produits sur le sol de l’UE, serait prêt d’être conclu. Paris, qui s’était opposé à la création de cette licence, aurait décidé d’assouplir sa position. Le journal prévient cependant que les négociations risquent d’être encore longues.

Le projet de licence, qui est soutenu par la Commission, le Parlement européen et certains pays comme le Royaume-Uni, constituerait un changement d’envergure par rapport au système en vigueur, dans lequel les fonds issus de pays hors de l’UE doivent obtenir l’approbation de chaque pays avant d’être mis sur le marché. Le nouveau texte autorise les gérants à ne s’enregistrer que dans un seul pays.

[...]

Les fonds spéculatifs reviennent en grâce sur les marchés depuis quelques semaines, portés par un regain d’intérêt des investisseurs pour les placements risqués. Le célèbre fonds Paulson, qui a fait fortune en spéculant contre les emprunts immobiliers américains, a présenté un gain de 12 % en septembre, effaçant toutes ses pertes de l’année. »

Extraits de l’article d’Audrey Fournier, lemonde.fr, le 07/10/10.

Voir en ligne : Paris lève ses restrictions sur la directive "hedge funds".