Accord entre le groupe chinois Cosco et l’aéroport d’Athènes

« L’accord de coopération, signé lors de la récente visite en Grèce du premier ministre chinois, Wen Jiabao, entre l’Aéroport international "Eleftherios Vénizélos" d’Athènes (DAA) [1] et le Terminal de containers du Pirée (SEP), concédée à la compagnie chinoise COSCO pour exploitation pendant environ 35 ans, est en voie de matérialisation. » [2]

« Le journal de gauche Eleuthérotypia a pointé du doigt la volonté de la Chine de “faire de la Grèce sa porte d’entrée pour les produits chinois sur le grand marché européen”. » [3]

« Le projet de construction d’un port à containers sur la côte sud de la Crète a provoqué des protestations des habitants, qui craignent “la perte d’un mode de vie”, et des syndicats ont accusé le gouvernement socialiste de vendre une Grèce affaiblie à la Chine. » [4]

D’après Angélique Kourounis, « la Grèce sera aussi la station de “labellisation EU” des produits chinois, qui obtiendront par un tour de passe-passe juridique leur certification et leur transformation avant leur mise en vente sur les marchés européens » [5].

En complément, une invitation à (re)lire l’article Le port du Pirée passe aux mains d’un groupe chinois, publié par Le Canard Républicain le 15/12/08.

Le drapeau chinois flotte déjà sur le port du Pirée