U.S.A. : toujours moins d’impôts pour les plus riches

Alors que près de 44 millions d’Américains vivent sous le seuil de pauvreté, Le Monde diplomatique de mai 2011 dans sa rubrique Coupures de presse commente un article publié par l’hebdomadaire américain Bloomberg Business Week en ces termes :

"Pour les 400 contribuables américains disposant des revenus bruts les plus élevés, le taux d’imposition réel - ce qu’ils paient vraiment au Trésor public - est passé, selon le fisc, de près 30 % en 1997 à 17 % en 2007. Pour les 1 400 000 contribuables qui constituent les 1 % les plus aisés du pays, le taux réel d’imposition est passé de 29 % en 1997 à 23 % en 2008. Cela peut sembler trop illogique pour être vrai, mais les 400 personnes les plus riches sont imposées à un taux inférieur à celui des 1 399 600 qui les suivent".

Rappelons également que l’Empire américain est toujours le premier en termes de dépenses militaires avec 661 milliards de dollars en 2009, soit 43% du total mondial [1].

C’est ce qu’on appelle le rêve américain...

J.G., Duodi 2 Prairial an CCXIX

Sites favoris Tous les sites