Pour le retrait complet et définitif de la « liste des revues » de l’AERES

Face au recours croissant à des évaluations quantitatives de la recherche scientifique, les réactions se multiplient, dans toutes disciplines, pour dénoncer les conséquences dommageables de ces méthodes. Les sciences humaines et sociales, dernières touchées, ne sont pas en reste. Alors que la Fondation européenne pour la science cherche à établir son propre classement de revues de sciences humaines (ERIH : European Reference Index for the Humanities), la communauté internationale des rédacteurs en chef de revues d’histoire des sciences, des techniques et de la médecine a demandé à ce que le titre de leur revue en soit retiré (cf. http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article591)

Voir en ligne : Suite de la pétition