L’U.E. et la déforestation

« L’Europe est responsable de plus du tiers – 36 % exactement – de la déforestation liée au commerce international. Loin devant les Etats-Unis, le Japon et la Chine. L’étude commandée par la Commission européenne à un consortium d’instituts de recherche et publiée mardi 2 juillet, après deux ans de travail, éclaire avec une précision sans précédent le rôle joué par la consommation des Européens – et leurs habitudes alimentaires en particulier – dans la destruction des grands massifs forestiers tropicaux.

[...].

Entre 1990 et 2008, les forêts – essentiellement dans les pays tropicaux – ont perdu 127 millions d’hectares de superficie, dont 29 millions peuvent être attribués, selon le rapport, à des conversions de terre destinées à satisfaire la demande de pays tiers. L’UE a contribué à ce bilan à hauteur de 8,4 millions d’hectares, l’Asie de l’Est (y compris la Chine) pour 4,5 millions et l’Amérique du Nord à hauteur de 1,9 million.

Dans le même temps, la superficie de la forêt européenne est restée quasiment stable, ce qui signifie que l’UE a continué à faire supporter l’essentiel de l’impact environnemental de sa consommation à d’autres : “La stratégie d’approvisionnement de l’UE apparaît très clairement”, constatent les auteurs du rapport. »

Extraits de l’article de Laurence Caramel, L’Europe importe massivement des produits liés à la déforestation, publié par lemonde.fr le 03/07/13.

Voir en ligne : "Selon les Nations unies, la privatisation des marchés serait le pire scénario pour l’écologie". Par Hervé Kempf