Canada : les « pensionnats indiens »

« Certains espèrent que l’affaire dite des “pensionnats indiens” fera évoluer les mentalités. “En levant le voile sur l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire du pays, explique Mme Michel, la Commission de vérité et de réconciliation sur les pensionnats indiens devrait permettre de faire mieux comprendre les difficultés auxquelles nous sommes confrontés.” Des années 1880 à 1996, cent cinquante mille enfants, âgés de 6 à 16 ans, ont été arrachés à leur famille et envoyés de force dans cent trente-neuf pensionnats administrés par les paroisses sur des fonds fédéraux. Objectif affiché par ces institutions : “Tuer l’Indien dans l’enfant”, selon les mots employés en 2008 par M. Harper quand il présenta ses excuses au nom des Canadiens.
Au moins quatre mille deux cents enfants sont morts de froid, de privations ou de maltraitance ; certains ont même servi de cobayes pour des expériences scientifiques. Aujourd’hui, les langues se délient parmi les soixante-dix mille anciens pensionnaires encore en vie. Les témoignages, qui devraient être collectés jusqu’en juin 2015, sont d’ores et déjà accablants. Nombre d’enfants - parfois 100% des élèves d’un pensionnat - ont subi des abus sexuels ou des viols. » Philippe Pataud Célérier

Extrait de son article, « Au Canada, la fin de la résignation pour les peuples autochtones », Le Monde diplomatique, mai 2014.

Voir en ligne : L’éviction des Indiens par l’Empire américain.

Sites favoris Tous les sites