Grèce : l’Allemagne impose son plan. Par Bruno Arfeuille

“Sur le fond, Angela Merkel a pour l’essentiel dicté sa loi à l’UE. A priori isolée dans son orthodoxie, l’Allemagne a démontré que rien ne peut se faire sans elle dans une Europe en crise. Inflexible, la chancelière a imposé ses choix.

Nicolas Sarkozy, le patron de la BCE Jean-Claude Trichet, le président de l’Eurogroupe Jean-Claude Juncker, le chef de l’exécutif européen José Manuel Barroso, tous auraient préféré une solution purement européenne. Tous voyaient dans le recours au FMI une atteinte à la fierté et à l’indépendance européennes. Mais , jeudi soir, la menace d’une débâcle sur l’euro ne leur a pas laissé le choix.” [1]

Angela Merkel a tapé du point sur la table. Dans l’Union européenne, la patronne, c’est Angela Merkel.

Bruno Arfeuille, Octidi 8 Germinal an CCXVIII

Voir en ligne : L’Europe accouche d’un accord sur la Grèce.

[1Extrait de l’article de Jean-Jacques Mevel, L’Europe accouche d’un accord sur la Grèce, publié par lefigaro.fr le 26/03/2010.