"La forfaiture de Washington : l’Otan ne devait vraiment pas s’étendre à l’Est". Par Bruno Odent

, par  J.G.
Lu 497 fois

« C’est écrit noir sur blanc. Comme le révèle Der Spiegel, un document émanant des Archives nationales britanniques confirme la thèse avancée par Moscou de l’existence d’un engagement de Washington et des puissances occidentales à ne pas étendre l’Alliance atlantique vers l’Est.

Ce texte, longtemps classé secret-défense, a été remonté des profondeurs des Archives par le chercheur états-unien Joshua Shifrinson, professeur à l’université de Boston. Il fait état du procès-verbal d’une réunion des directeurs politiques des ministères des Affaires étrangères des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et de l’Allemagne, tenue à Bonn le 6 mars 1991. Le thème était “la sécurité en Europe centrale et orientale”.

Sans la moindre ambiguïté, les participants britanniques, états-uniens, français et allemands couchent sur le papier leur engagement à circonscrire l’Alliance atlantique au territoire de l’Allemagne unifiée, mais pas au-delà. Une telle expansion serait “inacceptable ”, est-il dit explicitement.

POSITION CONVENUE AVEC HELMUT KOHL

Nous avons clairement indiqué, lors des pourparlers 2 plus 4 (rencontres diplomatiques alors convoquées pour organiser l’unification allemande, avec la participation de la RFA et de la RDA, ainsi que des États-Unis, de l’URSS, du Royaume-Uni et de la France - NDLR), que nous n’étendons pas l’Otan au-delà de l’Elbe,” explique Jürgen Chrobog, le représentant de la RFA, avançant une position bien entendu convenue avec le (...). » Bruno Odent

Extrait de son article paru dans l’édition du jeudi 24 février 2022 du journal L’Humanité page 14.

Pour lire la suite : https://www.humanite.fr/monde/ukraine/ukraine-mensonge-de-washington-des-archives-de-lotan-classees-secret-defense-le

Navigation

Brèves Toutes les brèves