L’U.E. et les clergés

“Les présidents du Parlement, de la Commission et du Conseil européens, Jerzy Buzek [1], José Manuel Barroso et Herman van Rompuy [2] (de gauche à droite) ont souligné lors d’une rencontre avec des dignitaires religieux à Bruxelles que la foi, les religions et les œuvres de charité jouaient un rôle primordial pour surmonter les conséquences de la crise économique et financière.” [3]

Rappelons que le drapeau de l’U.E. est le drapeau de la Sainte Vierge [4] ...

Napoléon Bonaparte avait également déclaré : « Comment avoir de l’ordre dans un État sans religion ? [...] la société ne peut exister dans un État sans une religion. La société ne peut exister sans l’inégalité des fortunes, et l’inégalité des fortunes ne peut exister sans la religion. Quand un homme meurt de faim à côté d’un autre qui regorge, il lui est impossible d’accéder à cette différence s’il n’y a pas là une autorité qui lui dise “Dieu le veut ainsi, il faut qu’il y ait des pauvres et des riches dans le monde ; mais ensuite et pendant l’éternité le partage sera fait autrement” ».

Les trois marionnettes ont dû prendre connaissance de la pensée de Napoléon...

J.G., Tridi 3 Thermidor an CCXVIII

P.S. : photo Reuters/Thierry Roge.