1941-2011, 70ème anniversaire de la Grève patriotique des mineurs du Nord-Pas-de-Calais

« Seule dans sa masse, la classe ouvrière est restée fidèle à la France profanée ». François Mauriac

HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN :

L’ALLIANCE entre la CLASSE OUVRIÈRE et la NATION RÉPUBLICAINE est au cœur de l’ALTERNATIVE POPULAIRE.



Rassemblement de lutte organisé par le PCF-62 et par le PRCF-62


à Hénin-Beaumont, le jeudi 16 juin 2011 à la salle Prévert, avenue Prévert, près de l’angle
avec le boulevard Schweitzer


18 h 15, dépôt de gerbe à la plaque des Fusillés de la Résistance.


18 h 30, meeting-débat avec Pierre Outteryck, historien, Léon Landini, a. FTP-MOI, président du PRCF, Hervé Poly, secrétaire du PCF-62, Georges Gastaud, secrétaire du PRCF-62, David Noël, secrétaire de la section d’Hénin-Beaumont du PCF.


Honneur aux mineurs patriotes et antifascistes qui risquèrent leur peau pour la France en 1941 !


Le 24 mai 1941, alors que le Nord-Pas-de-Calais occupé était sous la tutelle directe de la Wehrmacht, débuta la Grande Grève patriotique des Mineurs à l’appel des militants clandestins du PCF, de la JC et de la CGT  [1] . 100 000 Gueules noires cessèrent le travail, à la fois pour défendre leurs revendications et pour résister à l’Occupant. Le soulèvement de la classe ouvrière paralysa l’extraction du charbon français, que les patrons des Houillères mettaient au service de l’armée hitlerienne. Et pendant qu’à la Citadelle d’Arras les mineurs communiste tombaient fusillés par centaines, la grande bourgeoisie « française » s’enrichissait en fabriquant du matériel militaire destiné à l’Allemagne à l’instar de Louis Renault et du Comité des Forges qui, dans les années trente, avait osé déclarer « plutôt Hitler que le Front populaire ! ».

Par ailleurs le 1er mai 1941, le PCF clandestin avait mis en place les Francs-Tireurs et Partisans de France, ainsi que les FTP-MOI qui devinrent le fer de lance de la Résistance armée française. Leur composition majoritairement ouvrière et paysanne illustrait ce vers du Chant des partisans : « Montez de la mine, descendez des collines, camarades ! ».

… et honte à Sarkozy et à l’Union européenne qui détruisent les acquis de la Résistance !


Aujourd’hui, Sarkozy se réfère hypocritement au jeune communiste Guy Môquet ; pourtant, l’UMP entièrement au service du CAC 40 et de l’U.E. s’emploie à détruire notre pays : en effet, comme l’avoue publiquement Denis Kessler, l’éminence grise du MEDEF, la « rupture » de Sarkozy vise à « démanteler le programme du Conseil National de la Résistance ».

En effet, la finalité de la stratégie UMP, c’est :


* la liquidation des réformes progressistes mises en place par les ministres communistes à la Libération  : Sécu, retraites, conventions collectives, comités d’entreprise, nationalisations, relance de la production industrielle, statuts des mineurs et de la Fonction publique, démocratisation de l’école, réorganisation de la Recherche publique, etc. ;

* la mise en place d’un État policier, la criminalisation des syndicalistes de lutte, une politique de fascisation qui se situe aux antipodes de la politique humaniste, internationaliste et antiraciste du CNR.

* la casse de la Nation française  : démolition de la laïcité, de l’Éducation nationale et des autres services publics, de la République une et indivisible, des Communes de France au profit des euro-régions, du « produire en France » au nom du libre-échange et du « Plan euro plus ». L’acharnement contre la nation va si loin que l’UMP travaille à substituer le tout-anglais à la langue française de la maternelle à l’université ! Et par-dessus tout, liquidation de la souveraineté nationale au profit du Traité de Lisbonne , dont l’adoption s’est faite en violant le Non à laconstitution européenne. Bref, l’agitation xénophobe de Guéant et Cie couvre une entreprise de destruction de la nation . Et pendant que l’oligarchie « française » se gave, les ouvriers, les employés, les fonctionnaires, les artisans, les paysans, les étudiants, les chômeurs et les retraités sont appauvris, précarisés et privés de perspective d’avenir !

… Refusons la diversion xénophobe de l’UMP et du FN ! Solidarité de classe des ouvriers français et immigrés, rassemblement des patriotes républicains !


Face à cette casse de la Nation, la colère populaire grandit, comme on l’a vu lors de la lutte pour les retraites. Pour faire diversion, l’UMP stigmatise les Français musulmans pendant que Mme Le Pen feint de se référer aux ouvriers et au CNR ! En réalité, l’accès du FN au pouvoir amènerait une répression terrible du mouvement ouvrier et démocratique ! En fait, en promouvant, d’une part le FN, d’autre part les dirigeants PS à genoux devant l’U.E., les forces capitalistes veulent forcer le peuple à « choisir » entre la droite ultra, et la mort à petit feu de la nation !

… Contre l’UMP et le FN, contre l’Europe supranationale et le FMI, associons fièrement le drapeau rouge de la classe ouvrière au drapeau tricolore de la Révolution française !


Une autre issue est possible. Comme en 41, mais dans les formes de notre temps, les communistes et la classe ouvrière du Pas-de-Calais relèvent le défi de la Résistance patriotique et progressiste . Oui il faut rompre avec cette construction européenne ultralibérale et supranationale  ! Oui il faut refuser le racisme car la France multicolore a besoin de tous ceux qui ne demandent qu’à travailler dans la dignité. Oui il faut reconstruire la République indépendante, sociale et fraternelle dont rêvaient les Sans-Culotte, les Communards et les FTP. Oui, il faut produire en France avec tous ceux qui habitent notre pays, réindustrialiser notre département, rétablir les services publics, augmenter les salaires et restaurer les acquis sociaux . Ainsi ferons-nous revivre ensemble la devise toujours révolutionnaire « liberté, égalité, fraternité » !

C’est dans cet esprit de fraternité que le PCF-62 et le PRCF-62 vous invitent au rassemblement de lutte d’Hénin-Beaumont en présence de militants qui incarnent le lien vivant entre la classe ouvrière, la nation et le combat antiraciste.

Adresse et site du PRCF : www.initiative-communiste.fr
contact : gastaudcrovisier2@wanadoo.fr

Voir en ligne : Louis Renault et la fabrication de chars pour la Wehrmacht. Par Annie Lacroix-Riz

[1Parmi eux, rappelons les noms du jeune mineur communiste Michel Brûlé, organisateur de la grève, torturé puis fusillé par les Allemands, et de Vasil Porik, prisonnier de guerre soviétique, mineur, torturé puis exécuté lui aussi par les nazis.

Sites favoris Tous les sites