"Une pause" dans l’union monétaire du Conseil de coopération du Golfe (CCG)

« Cheikh Mohammad avait fait état dimanche d’"une pause" dans l’union monétaire du CCG pour tirer les leçons de la crise financière européenne et de son impact sur l’euro.
"Une pause n’est pas un arrêt (...), c’est une réflexion pour voir ce qui ne va pas", a expliqué mardi cheikh Mohammad, indiquant suivre le débat en cours entre les pays de l’Union européenne pour "apprendre de leurs erreurs". » [1]

D’après ladocumentationfrançaise.fr [2] , « Le traité sur l’union monétaire, signé en mai 2009 et ratifié par l’Arabie saoudite, le Bahreïn, Koweït et Qatar (ndlr : quatre monarchies) après le retrait d’Oman et des Émirats, prévoit l’établissement en 2010 d’un Conseil monétaire à Ryad, puis à l’avenir, d’une banque centrale chargée de parvenir à l’établissement d’une monnaie unique ».