Cleveland, ruinée par la crise des subprime, contre Wall Street


Ce film est sorti le 18 août. Son réalisateur Jean-Stéphane Bron explique « qu’il a reconstitué le procès que le maire et les habitants de Cleveland ont voulu intenter à vingt-et-une banques de Wall Street. Ce procès fictif, joué par les protagonistes réels, a dépassé l’équipe technique et le réalisateur lui-même, pour se dérouler selon ses propres règles ».

« Du côté des habitants de Cleveland - qui sont les principaux "acteurs" du long métrage -, ce film représente moins une fiction qu’un espace d’expression important et une tranche de leur vie. C’est ce qu’a affirmé avec conviction et émotion Barbara Anderson, qui compte parmi eux et qui s’est beaucoup investi dans la bataille de sa ville » [1]. Un nombre considérable de familles des quartiers défavorisés furent expulsées du jour au lendemain de leur maison. Qui est coupable ?

Sites favoris Tous les sites