Le Parlement européen, les retraites et la "socialiste" Pervenche Berès

Le 20/10/10, le Parlement européen a adopté le rapport [1] rédigé par Pervenche Berès [2] sur la crise financière, économique et sociale, par une majorité de 501 voix pour, 67 contre et 50 abstentions [3].

Dans cette résolution, le Parlement européen “prend acte de ce que le grand krach éclaire d’un jour nouveau le défi démographique et celui du financement des retraites ; considère que le financement des pensions ne peut être entièrement laissé au secteur public, mais doit reposer sur des systèmes à trois piliers, comprenant des régimes de retraite publics, professionnels et privés, dûment garantis par une réglementation et une surveillance spécifiques destinées à protéger les investisseurs ; considère en outre que les retraites devront être réformées à l’échelle européenne pour contribuer à financer la solidarité intergénérationnelle  ; considère que l’allongement de la durée de vie soulève des questions transversales en termes d’organisation de la société qui n’ont pas été anticipées” (point 77).

En complément, une invitation à (re)lire la brève publiée par Le Canard Républicain le 17/10/10 : Retraites : l’interventionnisme de l’Union européenne.

Sites favoris Tous les sites