Recherche par mots-clés

Catégories racistes & ethniques

49 articles

  • Le modèle américain d’Hitler. Comment les lois raciales américaines inspirèrent les nazis

    , par J.G.

    Allemagne, années 1930 : les nazis préparent leur accession au pouvoir. Dans la perspective des futures lois raciales de Nuremberg, ils s’intéressent tout particulièrement aux politiques ségrégationnistes mises en place aux États-Unis. Ironie de l’histoire, les nazis estimeront que la politique américaine va trop loin, notamment avec la loi « une seule goutte suffit » (ou « One-Drop Rule ») qui leur permet de classer les Africains-américains en citoyens de seconde classe. Les lois raciales nazies ont-elles été inspirées par ce « modèle américain » ? L’auteur, James Whitman, répond par l’affirmative, ayant mené une enquête détaillée sur (...)

  • Les élections de la députation « de l’égalité de l’épiderme ». Saint-Domingue, septembre 1793.

    , par Florence Gauthier

    Durant plus de deux siècles, l’historiographie a « oublié » l’histoire de la première abolition de l’esclavage qui se produisit en deux lieux et en deux temps : dans la colonie de Saint-Domingue en 1793, puis par le vote de la Convention montagnarde le 16 pluviôse an II - 4 février 1794, à Paris. Il est temps de revenir aux sources, pourtant abondantes, pour redécouvrir l’esprit dans lequel s’est réalisée cette grande conquête de la liberté, ses propres mots et les moyens mis en œuvre. La proclamation de « la liberté générale » a été immédiatement suivie de l’élection d’une députation de « l’égalité de l’épiderme » par le « nouveau peuple de Saint-Domingue ». Leur volonté de réaliser « l’égalité de l’épiderme » s’exprima par l’élection d’une députation « tricolore » : deux députés noirs, deux métisses et deux blancs furent mandatés pour demander son aide à la République française. Qui étaient ces électeurs ? Qui élirent-ils ? Quel était le contenu de ce mandat ? C’est ce que nous sommes, aujourd’hui, en état de préciser.

  • Heidegger, l’introduction du nazisme dans la philosophie

    , par J.G.

    Des documents inédits ou non traduits jusque-là nous révèlent à quel point Heidegger s’est consacré à introduire les fondements du nazisme dans la philosophie et son enseignement. Dans son séminaire, à proprement parler hitlérien, de l’hiver 1933-1934, il identifie ainsi le peuple à la communauté de race et entend former une nouvelle noblesse pour le IIIe Reich, tout en exaltant l’éros du peuple pour le Führer.

  • République, laïcité, encore et toujours !

    , par André Bellon, Michel Bouchaud, Samuël Tomei, Tribune libre

    Nommer Rokhaya Diallo au conseil national du numérique allait à coup sûr provoquer d’âpres polémiques et, une fois l’erreur admise, la biffer de la liste des heureux élus revenait à la hisser au rang de victime, figure positive qui, de nos jours, a remplacé le héros. Le secrétaire d’État concerné a raison de considérer que les qualités, en matière numérique, de la militante « féministe intersectionnelle et décoloniale » (sic) ne sont pas en cause car, inutile de se voiler la face, c’est bien de l’idéologie qu’elle défend qu’il est question.

8 brèves

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves