1789-1804 Révolutions/Contre-révolutions La Révolution française et la question coloniale

, par  J.G.
Lu 258 fois

Quatrième de couverture :

À travers l’expérience conjointe des Révolutions des droits de l’homme et du citoyen en Corse, en France et à Saint-Domingue à la fin du XVIIIe siècle, cet ouvrage entend rappeler l’effort tenté pour réaliser un droit humain, capable de conjuguer les droits des personnes, ceux des peuples et ceux du genre humain ; comment cet effort fut combattu jusqu’au point de remplacer ces droits naturels imprescriptibles par les droits du seul « homme du Nord » lorsque le Directoire établit la première départementalisation des colonies, puis de supprimer la notion même de droit de l’homme lorsque le Consulat entreprit, en 1802, de rétablir l’esclavage.

Livre de Florence Gauthier, Éditions Atlantiques déchaînés, 2023.

Florence Gauthier est historienne. Ses travaux portent sur la place et le rôle de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et de la culture politique populaire, portées et mises en pratique par les Révolutions de France et de Saint-Domingue/Haïti entre 1789 et 1804.

En couverture : détail d’une estampe de mai 1791 intitulée Discussion sur les hommes de couleur, auteur inconnu, BN Cabinet des Estampes, Paris.
L’estampe illustre le débat sur les colonies de mai 1791. À la tête d’une délégation de la Société des Citoyens de couleur, Julien Raimond brandit la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui est déchirée par un colon du Club Massiac. La légende fait dire à Julien Raimond : « En l’arrachant de mes mains, cruel, crois-tu l’arracher de tous les coeurs où elle est écrite cette immortelle déclaration ? »
Pour une analyse détaillée, voir Fl. Gauthier, L’aristocratie de l’épiderme. Le combat de la Société des Citoyens de couleur, Paris, CNRS Éditions, 2007.

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves