La seconde histoire du nazisme Dans l’Allemagne fédérale depuis 1945

, par  J.G.
Lu 568 fois

Quatrième de couverture :

Faire la « seconde histoire du national-socialisme », selon le mot de l’historien Peter Reichel : voilà l’ambition de ce livre. L’histoire de l’Allemagne d’après-Guerre ne peut, en effet, se résumer à la légende dorée du miracle économique ou de l’édification d’une démocratie modèle. Ce sont, en majeure partie, les cadres du régime nazi qui, à la même place, ont édifié et développé la RFA. Cette permanence des élites n’a néanmoins cessé de peser sur le présent comme l’attestent les nombreux débats et scandales qui ont secoué la société allemande jusqu’à nos jours.
Ce livre présente d’abord les limites de la dénazification entreprise sous l’autorité ou le contrôle des Alliés durant la période d’occupation jusqu’en 1949. Il retrace ensuite la politique du gouvernement Adenauer, axée sur l’indulgence en faveur des ex-nazis et la continuité des personnels, qui permit une remarquable longévité des cadres politiques et administratifs, d’une part, des notables et dirigeants de l’ensemble du secteur privé, économique et culturel, de l’autre.
À travers cette analyse sans précédent, on comprend à quel point la présence du passé (Vergangenheitsbewältigung) forme d’incessants échos dans l’actualité de la plus peuplée et la plus riche des démocraties européennes, et combien elle conditionne, encore aujourd’hui, sa culture politique tout autant que sa conscience collective.

Livre d’Alfred WAHL, Éditions Armand Colin, Paris, 2006.

Navigation

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves